Survie du nouveau-né prématuré en l’absence de couveuses à bébés : Bénéfices de la Méthode Mère Kangourou
19 июля 2021 года
04:45
Survie du nouveau-né prématuré en l’absence de couveuses à bébés : Bénéfices de la Méthode Mère Kangourou
Текст новости:
Title: Survie du nouveau-né prématuré en l’absence de couveuses à bébés : Bénéfices de la Méthode Mère Kangourou
Author, co-author: Njiengwe, Erero; Ndjomo, Gilles Cédric; N-Guifo, Odette
Abstract: Certains pays africains conditionnent la baisse de la mortalité néonatale à l’acquisition d’incubateurs ou couveuses à bébés. Cet article présente les bénéfices de la Méthode Mère Kangourou (MMK) pour la survie et le développement des nourrissons prématurés ou de faible poids de naissance au Cameroun. L’Afrique subsaharienne compte à elle seule près de 42% des 2.4 millions de décès de nourrissons qui sont survenus au cours de l’année 2019. Parmi les principales causes des décès néonataux, la prématurité et le faible poids de naissance se situent en seconde position après les infections. La prise en charge classique de ces problèmes s’appuie sur l’usage de l’incubateur qui remplit une fonction thermorégulatrice et une fonction protectrice. Les pays africains sous-industrialisés qui dépendent uniquement de l’incubateur pour réduire la mortalité néonatale s’exposent à de nombreux inconvénients liés aux ressources financières, ressources énergétiques et ressources humaines limitées pour garantir la disponibilité et la fonctionnalité de ces appareils dans toutes les régions y compris celles les plus reculées. De nombreuses études portant sur le devenir des nouveau-nés prématurés pris en charge à l’aide des incubateurs soulignent chez ces derniers à court, moyen et long terme, la présence de plusieurs problèmes de santé. Pourtant moins sophistiquée, la MMK a montré son efficacité à divers niveaux dans la prise en charge des nouveau-nés prématurés. L’expérience d’un médecin pédiatre au Cameroun démontre la viabilité de cette méthode en contexte africain. Les politiques de santé dans les pays africains en matière de réduction de la mortalité infantile gagneraient à se saisir de cette méthode qui est nettement moins onéreuse et largement plus efficace.; Some African countries make the reduction of neonatal mortality conditional on the acquisition of incubators. This article presents the benefits of Kangaroo Mother Care (KMC) for the survival and development of premature and low birth weight infants in Cameroon. Sub-Saharan Africa alone accounts for nearly 42% of the 2.4 million infant deaths that occurred during 2019. Among the leading causes of neonatal deaths, prematurity and low birth weight are second only to infections. Conventional management of these problems is based on the use of the incubator, which has a thermoregulatory and protective function. Under-industrialized African countries that depend solely on the incubator to reduce neonatal mortality face many disadvantages related to limited financial, energy, and human resources to ensure the availability and functionality of these devices in all regions, including those most remote. Numerous studies on the outcomes of premature newborns managed with incubators point to the presence of several health problems in the short, medium, and long term. Although less sophisticated, KMC has shown its effectiveness at various levels in the management of premature newborns. The experience of a pediatrician in Cameroon demonstrates the viability of this method in a Sub-Saharan African context. Health policies to reduce infant mortality in African countries would benefit from using this method, which is much less expensive and much more effective.


Текст со страницы (автоматическое получение):
To cite this reference:
Title :
Survie du nouveau-né prématuré en l’absence de couveuses à bébés : Bénéfices de la Méthode Mère Kangourou
Language :
Alternative title :
[en] Survival of the premature newborn in the absence of baby incubators: Benefits of Kangaroo Mother Care
Author, co-author :
Pages :
[en] Neonatal mortality ; Premature baby ; Incubator ; KMC ; African countries
Abstract :
[fr] Certains pays africains conditionnent la baisse de la mortalité néonatale à l’acquisition d’incubateurs ou couveuses à bébés. Cet article présente les bénéfices de la Méthode Mère Kangourou (MMK) pour la survie et le développement des nourrissons prématurés ou de faible poids de naissance au Cameroun. L’Afrique subsaharienne compte à elle seule près de 42% des 2.4 millions de décès de nourrissons qui sont survenus au cours de l’année 2019. Parmi les principales causes des décès néonataux, la prématurité et le faible poids de naissance se situent en seconde position après les infections. La prise en charge classique de ces problèmes s’appuie sur l’usage de l’incubateur qui remplit une fonction thermorégulatrice et une fonction protectrice. Les pays africains sous-industrialisés qui dépendent uniquement de l’incubateur pour réduire la mortalité néonatale s’exposent à de nombreux inconvénients liés aux ressources financières, ressources énergétiques et ressources humaines limitées pour garantir la disponibilité et la fonctionnalité de ces appareils dans toutes les régions y compris celles les plus reculées. De nombreuses études portant sur le devenir des nouveau-nés prématurés pris en charge à l’aide des incubateurs soulignent chez ces derniers à court, moyen et long terme, la présence de plusieurs problèmes de santé. Pourtant moins sophistiquée, la MMK a montré son efficacité à divers niveaux dans la prise en charge des nouveau-nés prématurés. L’expérience d’un médecin pédiatre au Cameroun démontre la viabilité de cette méthode en contexte africain. Les politiques de santé dans les pays africains en matière de réduction de la mortalité infantile gagneraient à se saisir de cette méthode qui est nettement moins onéreuse et largement plus efficace.
[en] Some African countries make the reduction of neonatal mortality conditional on the acquisition of incubators. This article presents the benefits of Kangaroo Mother Care (KMC) for the survival and development of premature and low birth weight infants in Cameroon. Sub-Saharan Africa alone accounts for nearly 42% of the 2.4 million infant deaths that occurred during 2019. Among the leading causes of neonatal deaths, prematurity and low birth weight are second only to infections. Conventional management of these problems is based on the use of the incubator, which has a thermoregulatory and protective function. Under-industrialized African countries that depend solely on the incubator to reduce neonatal mortality face many disadvantages related to limited financial, energy, and human resources to ensure the availability and functionality of these devices in all regions, including those most remote. Numerous studies on the outcomes of premature newborns managed with incubators point to the presence of several health problems in the short, medium, and long term. Although less sophisticated, KMC has shown its effectiveness at various levels in the management of premature newborns. The experience of a pediatrician in Cameroon demonstrates the viability of this method in a Sub-Saharan African context. Health policies to reduce infant mortality in African countries would benefit from using this method, which is much less expensive and much more effective.
Target :
Permalink :
Автоматическая система мониторинга и отбора информации
Источник
Другие материалы рубрики
  18 июля 2021 года
04:46
TD-GC×GC-HRTOFMS for Breath Profiling of Systemic Sclerosis
  18 июля 2021 года
04:46
Recent Applications of Volatolomics
  18 июля 2021 года
04:45
Apport de la Rééducation dans le suivi d'un cancer